24 heures sans immigrés, une initiative qui ravage la France et l’Europe


24 heures sans immigrés, une initiative qui ravage la France et l’Europe
Otman El Atifi:


Dans plusieurs pays européens, le premier mars était la « Journée sans immigrés », ces derniers étant appelés à cesser de consommer et travailler pour montrer que l’immigration n’est pas un problème mais une chance et une richesse.

24 heures sans nous, est le nom d'une opération organisée par un collectif d'immigrés ou de descendants d'immigrés. Ces derniers ont appelé les immigrés à cesser le travail et à cesser de consommer le 1er mars. Des centaines de personnes se sont rassemblées devant l'Hôtel de Ville de Paris.

La « Journée sans immigrés » visait à montrer l’apport de l’immigration, en retirant les immigrés de la vie économique. Les protestataires arboraient des rubans jaunes, couleur de leur cause, et ont procédé à un lâcher de ballons de cette même couleur. Ils ont évoqué les emplois essentiels, à leur avis, qu’ils occupent : manœuvres agricoles, personnel soignant pour les personnes âgées et les malades, ou nounous. Immigrer n’est pas un crime, ont-ils rappelé.

Mardi, la Ligue du Nord, parti allié à Silvio Berlusconi, organise une contre-manifestation aux environ de Milan. Rappelons qu’en janvier, des affrontements entre des ouvriers agricoles africains et des habitants de Rosarno dans le sud de l’Italie avaient fait plusieurs dizaines de blessés parmi les étrangers.

Environ quatre millions d’immigrés vivent en Italie et des dizaines de milliers d’entre eux ont participé hier à cette « Journée sans immigrés ». Surtout originaires d’Afrique, d’Europe de l’Est et d’Amérique du Sud, ils se voient accusés par des Italiens de souche d’accaparer des emplois et d’être à l’origine de la hausse de la criminalité.

¨Sans nous, l'Italie s'arrête", ont scandé les quelque 300 000 immigrés, clandestins ou non, qui ont manifesté le 1er mars dans soixante villes d'Italie. En se retirant une journée de la vie économique, ils ont voulu montrer leur importance au quotidien. En Italie, des grèves dans les usines on été organisées et des cortèges sont organisés dans plusieurs villes... Dans l'ensemble, les manifestants ont défilé dans le calme au son de tambours africains, à l'exception de Turin, où la tension est montée quand un sans-papiers a été arrêté par la police. Des manifestations similaires ont eu lieu, entre autres, à Paris, Athènes et Madrid. Les autres collectifs en Italie, Espagne et en Grèce (avec le soutien de Bellaciao-Grèce) on suivi l'exemple à cause des mêmes problèmes respectifs...

La France et toute l’Europe ne peut pas fonctionner sans leurs immigrés. Pour le montrer, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées sur le parvis de l'Hôtel de Ville. Car l'idée, selon le collectif, est d'arrêter de stigmatiser de dénoncer la stigmatisation récurrente de l'immigration mais d'en parler comme une richesse. Ce rassemblement a donné lieu à une série de débats et d'échanges. Les immigrés, souhaitant participer à cette opération, étaient invités à porter un brassard jaune.

Ainsi, le collectif qui espère ébranler les vieux tabous sur l’immigration de la société française espère faire bouger les lignes, non seulement en France, mais dans toute l’Europe, en touchant au nerf de la guerre : l’argent. La journée sans immigrés du 1er Mars - une étincelle qui risque de mettre Hortefeux en poudre.. A cause des « blagues » de Brice Hortefeux, "quand il y en a un, ça va, c'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes". Charlie Hebdo met en ligne sur son site une pétition demandant la démission du ministre qui a déjà recueilli à ce jour 13 844 signatures. Par conséquence, Brice Hortefeux était cité, le 17 décembre dernier, à comparaitre devant le Tribunal Correctionnel de Paris pour injure à caractère racistes.

La véritable question consiste dans ¨Une journée sans immigrés : ça a donné quoi ?¨ Quant à la forme, l'idée d'une journée de boycott économique, elle est venue des Etats-Unis. Le 1er mai 2006, près de 10 millions de Latino-Américains ont protesté contre un projet de loi sur l'immigration extrêmement répressif. Cette journée a agi sur les citoyens américains comme une prise de conscience. A notre tour, en France, nous voulons marquer les esprits.



1.أرسلت من قبل malak.. في 03/03/2010 23:06
Well it sounds great!.....you need to believe it if you want it!...and evrything starts from the bottom...from the o...
with the faith , willing , and the union ...we can get it!....
sorry...but nous les arabes on passe toute une eternity pour faire un pas et prendre une decision...nous sommes pousses par nos emotions more than notre raisonnement!..
regardes ...personne n a participe ou a donne son opinion sur ton article et pourtant si tu jettes un coup d oeil sur le sujet du harcelement sexuelle ..la femme el hijab ils sont nombreux pas pour discuter! .. mais pour disputer!...
sorry ...revenant au sujet...well i was there when the latins blew up ..it was amasing!...and that what Morrocans immigrants need to do..acting and stop talking ,..
thx

2.أرسلت من قبل Citizen of the world في 28/03/2010 23:07
Act and stop chatting rather than talking. Because these people keep chatting and criticize without borders and without any purpose instead of acting. How do you want them to comment on a so important subject as that there! It is a subject about a community and not about a person with whom they must quarrel, insult and muck up even if they know him at all.Bravo Otman Atifi for tackling the subject and thanks to Malak for the comment


في نفس الركن
< >

الجمعة 13 أبريل 2018 - 16:28 بعيدا عن السياسة