Le printemps arabe n’est pas arabe


Le printemps arabe n’est pas arabe
A chaque pays suffit sa peine


Par Bouziane Moussaoui


Lundi 7 février, sur France 2. La première partie de l’émission « Mots croisés » est consacrée au phénomène révolutionnaire dans le monde arabe. Comme à son habitude, Yves Calvi propose une introduction au débat :
« Le monde arabe fait-il enfin sa révolution ? … »

Je dis bien que « non »…, c’est n’est que pur simulacre : le printemps arabe n’est pas arabe.
Certes La Révolution tunisienne de 2010-2011 (الثورة التونسية), parfois appelée en Occident « Révolution de jasmin »3,4,5,6 (ثورة الياسمين), a abouti au départ du président de la République de Tunisie, Zine el-Abidine Ben Ali, en poste depuis 1987.
Il est vrai aussi que la révolution égyptienne de 2011 (en arabe ثورة 25 يناير - thawrah 25 yanāyir, révolution du 25 janvier), a abouti à la démission du président Hosni Moubarak et à une libéralisation du régime,
Mais l’Arabie Saoudite en a décidé autrement pour ce qui du Yémen et du Bahrayn.
La France et le Royaume uni ont choisi une autre politique avec le Régime Kadhafi…
Les USA, Israël et alliés voudraient jouer la demie finale contre la Syrie pour préparer la Grande Finale contre le Grand ennemi commun : l’Iran.
Les peuples arabes font leurs révolutions, mais c’est bien l’OCCIDENT qui en profitera, sinon comment expliquer son acharnement à faire pression pour assister au départ de Régimes qu’il avait toujours soutenus au détriment de leurs peuples respectifs…
Pourquoi donc Ben Ali, Moubarak, Kadhafi et Al Assad devrait partir et non pas Saleh, non pas le tyran monarque du Bahrayn, non pas Bouteflika etc.
J’ai découvert que même ce terme de « printemps » donné comme synonyme à « révolution », n’est pas innocent ; il est tout simplement importé de l’Occident :
L'année 1848 voit une floraison de révolutions à travers l’Europe, appelées dans leur ensemble le Printemps des peuples ou le Printemps des révolutions.
Le Printemps de Prague (en tchèque : Pražské jaro, en slovaque : Pražská jar, nommé ainsi en référence au Printemps des peuples) est une période de l’histoire de la République socialiste tchécoslovaque durant laquelle le parti communiste tchécoslovaque introduit le « Socialisme à visage humain » et prône une relative libéralisation.
Ce n’est donc pas un « Printemps arabe », ce n’est qu’un mot magique tout comme le schwingum américain qui se mâche savoureux pour que l’Occident puisse recouvrer ses anciennes colonies au nom de la démocratie et des droits de l’homme…
Nous sommes cœur et âme avec les mouvements protestataires des jeunes du monde entier et contre tous les régimes corrompus, y compris ceux de l’Occident, mais nous refusons catégoriquement toute ingérence étrangère… Nous y reviendrons.




1.أرسلت من قبل said في 28/06/2011 23:22
anta hor tabka tamchi walakin al hizb baki

2.أرسلت من قبل NADORI في 28/06/2011 23:54
VOICI AU MOINS UNE TOUTE AUTRE VISION SUR SE QUI SE PASSE ACTUELLEMENT DANS LE MONDE ARABE CAR LES INTELECTUELS ET LA PRESSE ARABE PAR ECCES DE POPULISMES SEMENT DES IDEES RETROGRADE QUI PROFITENT AU NEO COLONIALISTES

3.أرسلت من قبل said في 02/07/2011 08:35
pourquoi tu as quitte le Pam mr Bouzian , cherche tu un poste au parlement ou municipalite ?

4.أرسلت من قبل beautemps في 03/07/2011 23:44
A mon avis toutes ces révolutions ne sont que le fruit d'un sionisme acharné et d'un occident soumis aux prestations et exigences sionistes et ils sont tout près d'attendre leur objectif qui n'est que l'Iran et le Hezbollah(ennemi N° 1) l'imbattable.Donc ce remu ménage, à leur avis,leur assurera la paix, la sécurité et plus de terre Palestinienne et on dirait que les USA et l'Occident sont guidés comme des bètes par ces charlatans.


في نفس الركن
< >

الخميس 3 ماي 2018 - 14:39 إبليس عليها جالس

الجمعة 13 أبريل 2018 - 16:28 بعيدا عن السياسة