« Les Marocains de Hollande: un instant pour passer les choses en revue et y remettre de l’ordre ».


« Les Marocains de Hollande: un instant pour passer les choses en revue et y remettre de l’ordre ».
Jamal Eddine Ryane.


,
La participation accrue de la femme marocaine au sein de la société Hollandaise; ce qui montre à quel point elle s’intéresse aux questions qui la concernent. La femme marocaine a réalisé un progrès important, puis que toutes les statistiques montrent que la jeune fille marocaine a réussi et a réalisé ce que son compagnon, le jeune marocain, n’a pu atteindre.
Dire en toute sincérité qu’il était grand temps de débattre nos problèmes croissants sans langue de bois. Car, ils sont devenus un moyen pour certains pour parvenir à leur but, pour d’autres, un moyen pour dévoiler de faux acquis, et pour d’autres encore, un moyen d’obtenir un siège dans les conseils communaux et les parlements, tout en faisant de ces problèmes l’objet de leurs campagnes électorales et leurs campagnes racistes.

Une campagne trop exagérée durant laquelle nous sommes à maintes reprises injustement attaqués, bref un moyen laissé aux Hollandais pour se défouler sur nous. Ils oublient par contre que nos ancêtres ont donné leur vie pour combattre le nazisme.

Et les historiens sont tenus de corriger l’histoire de la Hollande, afin de montrer à toutes les générations que les Marocains ont émigré dans un premier temps, non pas pour améliorer leur niveau de vie économique, mais plutôt pour combattre le nazisme et pour l’indépendance de la Hollande. Les cimetières de nos ancêtres à Zeeland en est une preuve irréfutable.

Il faudrait d’ailleurs organiser chaque année un évènement en mémoire au martyr marocain, et lui rendre hommage au même titre que les soldats hollandais lors de la fête nationale du 4 mai.

C’est de notre droit de revendiquer un représentant au sein de la commission 4-5 mai, de façon à avoir la possibilité de faire découvrir le rôle qu’on a joué pour l’indépendance de la Hollande.

La participation politique est effectivement nécessaire afin de pouvoir exposer nos problèmes dans le cadre général de la vie politique ici. Et puisque nous constituons une force qui ne peut être négligée, notre participation pourra nous permettre de créer un lobby qui nous éviterait de rester exclus et marginalisés.

Le nombre de conseillers communaux d’origine marocaine ne reflète, d’ailleurs pas l’image réelle de notre force et notre nombre, et ceci s’applique au parlement aussi.

Les jeunes devraient investir le secteur de la communication, car il est devenu un vrai pouvoir capable d’éclairer l’opinion publique, d’orienter l’information selon l’intérêt de l’institution médiatique ou même pour toucher un grand nombre de téléspectateurs. L’accès des marocains aux organes de rédaction aura une influence lors du traitement de l’information par l’institution médiatique, et pourrait même devenir un miroir de la société hollandaise.

La question religieuse ne peut être traitée par des pseudo solutions comme ça a été le cas pour la mosquée Polder à Amsterdam et de laisser les choses en l’état. Il faudrait plutôt procéder à une large chirurgie au corps cultuel et ne pas laisser les néophytes en matière religieuse diriger les mosquées et choisir les fatwas qui servent leur intérêt.

La mosquée devrait jouer un rôle essentiel dans le quartier, et rester un centre ouvert aux jeunes pour des activités qui leurs conviennent, plutôt que de les laisser traîner dans la rue et être des victimes faciles de groupes extrémistes et de dealers qui manipulent notre jeunesse désœuvrée.

L’imam de la mosquée devrait être titulaire d’un diplôme des universités islamiques tout en maîtrisant la langue néerlandaise de façon à pouvoir communiquer avec

toutes les générations. On devrait prendre l’exemple sur l’expérience positive turque dans la gestion des mosquées.

Il est grand temps d’instaurer un organe consultatif marocain en tant qu’interlocuteur du gouvernement hollandais, comme c’est le cas pour les organes consultatifs islamiques en Belgique et en France. Et parallèlement, la Hollande devrait reconnaître le culte musulman. Et ceci entre dans la devise que l’on a choisie.

La Communauté marocaine a besoin du rassemblement. Nous sommes dans un bateau où il y’a plusieurs marins, mais sans commandants. Nous sommes donc amenés à trouver des commandants pour permettre au bateau d’atteindre le port, et éviter que l’accident du Titanic ne se répète.

On doit mettre de côté nos différends et notre tribalisme, et nous mettre d’accord sur le minimum susceptible de nous rassembler et pas de nous diviser.

Nous sommes dans un pays démocratique, et donc nous sommes appelés à être démocratiques avec nous-mêmes, ainsi nous vaincrons les obstacles mis sur notre chemin pour nous laisser dispersés et divisés. On devrait prendre l’exemple sur les autres communautés. Et notre union fermera la porte à toute personne désireuse d’exploiter notre dispersion en vue de réaliser ses intérêts limités.



في نفس الركن
< >

الجمعة 13 أبريل 2018 - 16:28 بعيدا عن السياسة