Les à peu près de Nador


Les à peu près de Nador
A chaque pays suffit sa peine



Bouziane Moussaoui

Je n’aime pas écrire rien que pour exhiber mon sourire de pompier… Je n’aime pas trop la langue de Molière quand elle se déguise, quand elle se travestit pour faire monter en scène des comédies sarcastiques dont le texte original est quasi tragique….
Rappelez-vous l’histoire (ou la légende) de la crucifixion du bonhomme de la bible : Le Christ, allez lire la scène de ceux qui ont joué un coup de dé sur les boutons de son habit…
Quel rapport ?
ON joue le même coup de dé sur Nador !... Observons :

Depuis que Sa Majesté, que Dieu le glorifie, fit de Nador le pôle qu’il devrait être, quitte à déplaire à certains détracteurs ennemis jurés de la ville et du Rif, des lobbys que déconcertent à mourir le bruit que provoque le train sur nos rails :
Le bonhomme à vélos quia quitté Taza pieds nus à Fès, eut comme une révélation en évoquant ses vieilles bicyclettes, qu’il pouvait métamorphoser Fès en ville côtière, avec de véritable poissons, d réelles corniches et des pistes pour le « jet ski » !...

Non loin, à quelques kilomètres en autoroute en voie de construction, sur les confins de nos frères ennemis derrière « JOJ BRAL », nos frères Oudi,dirigés par un pamiste, très peu connaisseur de l’Oriental et du PAM, mais plutôt casablancais pour ses affaires, continuent à chanter la même chorale osmaniste : Nador devra rester pour le restant de ses jours un simple Douar sous la tutelle d’Oujda…
Le malheur est que certains arrivistes nadoriens de différentes tendances politiques suivent les mêmes chefs d’orchestres, comme dans la vieille tradition « GOUROU – DISCIPLES » et chantent la même chanson : Nador est un héritage Oudi…
Nos frères du Nord ?... de Tanger, passant par Tétouan, jusqu’à Al Hoceima, les colons espagnols aux indigènes ont légué des pré requis d’un autre acabit :
Même histoire, même langue, mêmes traditions…C’est vrai… Mais pas les mêmes représentations pour cohabiter pour le bien et pour le pire.

Certains lobbys tangérois et tétouanais excluent Al Hoceima de leur focalisation sur la nouvelle représentation de l’imminente conception de la région…Certains hoceimis se contenteraient en plus de Taza et Taounate d’un petit Driouch, quitte à abandonner Midhar…D’autre rifains aimeraient bien accueillir Nador dans même région avec Al Hoceima à condition que c’est Al Hoceima qui demeurera la Capitale de la Région promise…
Quant à certains nadoriens, ils attendent toujours des ordres de je ne sais d’où pour bouger… Je les plains.




1.أرسلت من قبل salak في 09/10/2010 09:16
et toi de qui tu recois les ordres que tu suis a la lettre,

2.أرسلت من قبل k.a في 10/10/2010 19:41
salut Mr BOUZIAN . le sujet est tres important mais la cible est tres reduite . je vs conseille d' ecrire en arabe afin qu'on puisse mieux interpreter votre message . merci

3.أرسلت من قبل Chahrazad في 11/10/2010 03:23
Chapeau Monsieur Moussaoui! vous avez bien représenté la situation

4.أرسلت من قبل ka في 17/10/2010 07:54
je demande à la dlrectlon de Nador24 de bien vouloir réctifier mon commentaire n:2 en plaçant chaque mot à sa place , merci . KA


في نفس الركن
< >

الجمعة 13 أبريل 2018 - 16:28 بعيدا عن السياسة