Les tenants et aboutissants de l'attentat contre Charlie Hebdo


A chaque pays suffit sa peine

Les tenants et aboutissants  de l'attentat contre Charlie Hebdo

Par Bouziane Moussaoui




Le sage Gandhi disait :

En opposant la haine à la haine, on ne fait que la répandre, en surface comme en profondeur. Extrait de Tous les hommes sont frères.»

Avant de développer le contenu de cette chronique, je dois, mes principes obligent, de présenter mes sincères condoléances à tous les journalistes
du monde, et ceux de Charlie Hebdo en particulier.

Mais ce que la presse nous apprend depuis l’attaque de Charlie Hebdo, rend nos condoléances quasi superflues, juste parce que nous sommes musulmans. Une presse, pas toute, préfère s’asseoir au juste milieu, dit-on.

Nous lisons dans démosphère, agenda alternatif de la région parisienne, un titre et sous-titres surprenants et très dangereux :
Face aux islamophobes, Autodéfense populaire!
Rassemblement contre l'islamophobie ;
dimanche 18 janvier 2015 à 14h

Relisons un extrait de l’article :
« Le mercredi 7 janvier, les locaux du journal Charlie Hebdo ont été attaqués, la fusillade a provoqué la mort de 12 personnes. Deux jours plus tard, une attaque dans un supermarché casher a eu lieu, véritable acte antisémite que nous condamnons. Nous ne cautionnerons jamais les agissements ignobles de ceux qui prétendent agir au nom de l'Islam mais qui se comportent véritablement comme une secte, ne cherchant qu'à mettre les musulmans face à une situation d'oppression qui les pousseraient à faire le choix entre "l'unité nationale" et rejoindre leur mouvement.
Cependant, nous ne tomberons pas dans le soutien aveugle à ce journal car nous n'oublions pas qu'il a contribué à accentuer l'islamophobie ambiante en France ces dernières années au nom d'une certaine 'liberté d'expression". Cette "liberté d'expression" qui permet d'attaquer les plus faibles socialement et donc de renforcer le sentiment d'oppression des musulmans. »



En effet, quand la provocation atteint ses extrêmes en mettant en dérision le symbole de l’Islam, le prophète Mohamed,
N’est-ce pas une invitation aux terroristes islamistes à réagir très violemment et devenir plus sanguinaires que
Jamais ?
Et même si le comité européen de lutte contre la discrimination et le racisme a mis en garde, récemment, contre la montée des sentiments racistes et discriminatoires contre les musulmans dans certains pays européens.
Surtout après les attentats du 11 septembre 2001 notamment l’assassinant de Theo Van Gog, par un musulman marocain.

La presse européenne, même si nous croyons comme ferme à la liberté d’expression, a désormais joué
Un rôle très négatif quant à essayer à calmer les esprits ou du moins, à exprimer sa neutralité ; à contrario,
Certains organes, même modérés en affichant leur laïcité et donc le droit de la coexistence des religions,
la liberté du culte et de la cohabitation d’êtres humains de confessions différentes, ne lésinent pas, au
nom de la fameuse liberté d’expression, à propager les positions les plus islamo phobiques ;

Mais ? c’est l’Islam qui devient le plus calomnié que jamais, et c’est la communauté musulmane à travers l’Europe
et Le monde qui se retrouve montrée d’un mauvais doigt pour ne pas dire haïe.

Mais, si je condamne l’acte terroriste contre Charles Hebdo, j’attends que mes amis français condamnent tout autant
les assassinats quasi quotidiens des sionistes contre les palestiniens.
Et si certains européens s’attachent à leur christianisme et et reclament de chasser toute autre religion de leur vieux continent, ils n’ont qu’à se rappeler la vieille sagesse de Grand Gandhi :

« Sans doute serais-je chrétien, si les chrétiens l'étaient vingt-quatre heures par jour. »